Accueil » Galeries virtuelles » Expositions virtuelles » Chutes Wilson » Îles des Frères des écoles chrétiennes

Îles des Frères des écoles chrétiennes


Les Frères des écoles chrétiennes s’installent à Saint-Jérôme en 1896. Le collège, qui comprend aussi un pensionnat, s’élève sur la rue Laviolette, près de la rue De Martigny. Derrière l’établissement scolaire, la communauté religieuse possède un grand espace boisé et une cabane à sucre.

Le secteur des chutes Wilson

Malgré la nature qui les entourait au collège de la rue Laviolette, les frères ont rapidement repéré un endroit où il serait agréable de se détendre et de pratiquer certaines activités en toute quiétude : le secteur des chutes Wilson. Les premiers temps, ils obtiennent l’autorisation d’un propriétaire pour occuper un espace en bordure de la rivière du Nord. Cependant, en 1926, la communauté acquiert quatre îles et un lopin de terre au sud des chutes Wilson. Ils construisent une maison de campagne près de la rivière et quelques chalets sur une des îles. Cette résidence de retraite permet aux membres de la congrégation religieuse provenant de divers endroits de venir se reposer dans la tranquillité.

Les installations

Les installations servaient aussi pour les étudiants. Régulièrement, les jeunes du Collège commercial de Saint-Jérôme ou d’autres établissements dirigés par les Frères des écoles chrétiennes, venaient se détendre à l’île et pratiquer différentes activités récréatives. Les sorties s’adressaient surtout aux juvénistes (jeunes hommes qui se destinaient à la vie religieuse), mais parfois, en guise de récompense, les étudiants réguliers de l’institution avaient le privilège d’y passer une journée. Durant la période estivale, on y organisait également des camps d’été.

Les activités

Différentes activités étaient possibles sur l’île des Frères. L’été, c’était un endroit de prédilection pour la baignade. On y avait même aménagé un tremplin. L’hiver, on y pratiquait régulièrement du ski de fond. Le site permettait également l’observation d’oiseaux et de plantes. D’ailleurs, le frère Marie-Victorin, qui a enseigné au collège de Saint-Jérôme en 1903-1904, herborisait entre autres dans la forêt derrière l’établissement et dans le secteur des chutes Wilson. À plusieurs reprises après son départ de Saint-Jérôme, il est revenu pour explorer la nature de la région.

À partir des années 1960, le site de l’île des Frères est de moins en moins utilisé par la communauté religieuse. En 1995, le Parc régional de la Rivière-du-Nord acquérait les îles et une partie du terrain situé du côté est de la rivière. Aujourd’hui, il reste quelques vestiges sur les îles, mais les derniers bâtiments ont été démolis il y a près de vingt ans parce qu’ils n’étaient plus sécuritaires.